Selon l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé), 2,5 millions de personnes sont touchées chaque année par la grippe saisonnière. La grippe sévit généralement le plus à partir de fin Décembre jusqu’à Février. Cette maladie virale contagieuse présente de nombreux symptômes : forte fièvre, maux de tête, courbatures… L’idéal est de mettre toutes les chances de son côté et de se prémunir contre le virus de la grippe. Découvrez nos conseils et recommandations pour prévenir et soigner la grippe saisonnière.

La grippe : définition, symptômes et complications possibles

Définition de la grippe

L’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) donne la définition de la grippe saisonnière :

La grippe est une infection respiratoire aiguë due à un virus Influenza. Cette maladie contagieuse se transmet par voie aérienne […], par contact rapproché avec une personne malade, ou par contact avec les mains ou des objets contaminés […].

Le virus Influenza évolue chaque année en fonction de ses mutations, réassortiments et échanges génétiques entre souches. En raison de cette grande instabilité et de l’évolution constante du virus, les souches de virus de la grippe utilisées pour la vaccination ne sont pas les mêmes d’une année à l’autre. On distingue 3 types de virus grippaux : les virus de type A, B et C. Ce sont les virus A et B qui sont responsables des épidémies de grippe saisonnière. Le virus de type A est la forme la plus virulente ; le virus de type B est la forme la plus courante. De ce fait, ils entrent dans la composition des vaccins contre la grippe formulés chaque année.

Grippe et état grippal

La grippe ne doit pas être confondue avec l’état grippal ou « syndrome pseudo-grippal » qui est causé par d’autres virus respiratoires (virus para-influenza, adénovirus, rhinovirus, coronavirus et virus respiratoire syncytial (VRS)). S’il présente des symptômes similaires, ces derniers sont généralement moins intenses et s’installent progressivement. Mais cela ne doit pas vous empêcher de demander l’avis d’un professionnel de santé. La durée de l’état grippal varie de 4 à 7 jours après l’apparition des premiers signes. De même, il ne faut pas confondre grippe et rhume, des infections des voies respiratoires causées par des virus mais aux symptômes différents.

Deux à trois jours après la contamination par le virus Influenza ou virus de la grippe, la personne peut présenter :

  • une forte fièvre (39-40°C)
  • des frissons
  • des maux de tête
  • des courbatures
  • une toux sèche
  • une fatigue généralisée.

Le rhume, quant à lui, se traduit par :

  • une fièvre peu fréquente ou modérée
  • des maux de tête peu fréquents
  • des douleurs et courbatures légères
  • une légère fatigue
  • une congestion nasale et des éternuements
  • un mal de gorge et de la toux.

Et la grippe intestinale, aucun rapport ?

Enfin, la grippe saisonnière et la grippe intestinale sont aussi des maladies bien différentes. La grippe intestinale est plus connue sous le nom de gastro-entérite virale. Le vaccin antigrippal ne confère aucune protection contre la grippe intestinale.

Dangers relatifs à la grippe saisonnière

Bien que fréquente et répandue, la grippe saisonnière ne doit pas être prise à la légère. Cette maladie virale peut être très éprouvante et dangereuse pour les personnes fragiles, les asthmatiques, les femmes enceintes et les personnes âgées. Elle peut entraîner des complications graves dont des bronchites aiguës et l’apparition de difficultés respiratoires dues à une infection pulmonaire ou pneumopathie. Chaque année, la grippe est responsable de 2000 à 9000 décès. En 2017, selon l’ANSP (Agence Nationale de Santé Publique), les personnes âgées de 65 ans et plus représentaient la majorité des hospitalisations pour grippe.

Comment se prémunir contre le virus de la grippe ?

Mesures préventives d’hygiène

La prévention reste l’une des meilleures solutions pour échapper à la grippe saisonnière. Les gestes d’hygiène, la vaccination, l’homéopathie, les compléments pour booster les défenses immunitaires ou encore l’utilisation de sprays nasaux peuvent constituer des mesures préventives efficaces.

Les virus respiratoires se diffusent très facilement dans l’atmosphère, rendant ainsi la grippe très contagieuse. Une personne infectée par le virus Influenza peut être contagieuse 24 heures avant de présenter des symptômes et 7 jours après le début des symptômes (ou jusqu’à 14 jours pour les jeunes enfants et les personnes âgées). Certaines précautions et gestes barrière simples permettent de limiter le risque de transmission ou d’éviter la contamination. Le lavage des mains au savon ou à l’aide de gels hydro-alcooliques plusieurs fois par jour est nécessaire. Éternuer ou tousser dans le creux du bras, utiliser des mouchoirs à usage unique, limiter les contacts… constituent également des mesures simples et préventives d’hygiène. L’INPES propose sur son site internet des modules vidéo à visée pédagogique qui décrivent comment mettre en œuvre les gestes barrières.

Le vaccin antigrippal

Un vaccin antigrippal est disponible chaque année. Pour la campagne de vaccination 2018-2019, 4 vaccins grippaux sont disponibles et pris en charge par l’Assurance maladie : InfluvacTetra, VaxigripTetra, FluarixTetra et Influvac. La campagne débute le 6 octobre 2018 et se poursuivra jusqu’au 31 janvier 2019 dans l’hémisphère nord, en France métropolitaine, Martinique, Guadeloupe et Guyane. L’Assurance maladie invite chaque année les millions de Français considérés comme particulièrement « à risque » à bénéficier gratuitement du vaccin. Vous trouverez d’autres informations sur la compagne de vaccination 2018-2019 sur le site de l’Assurance-maladie ou de l’ANSM qui soutient les campagnes de vaccination.

Le médicament homéopathique Influenzinum

Sachez également qu’un médicament homéopathique est réalisé chaque année avec la nouvelle souche Influenza : Homéomunyl Influenzinum 9 CH. Ce traitement préventif homéopathique est intéressant pour ceux qui ne veulent pas se faire vacciner par injection. Il est obtenu par dilution puis dynamisation de la souche du vaccin de la grippe de l’année en cours. Homeomunyl du laboratoire Boiron est vendu par 4 doses d’influenzinum 9 CH sur notre e-pharmacie. Plus économique, il couvre plusieurs semaines de traitement pour l’hiver. Il peut être pris aussi bien en prévention qu’en curatif. N’hésitez pas à consulter votre médecin pour en savoir plus sur la posologie et la durée du traitement.

Booster ses défenses immunitaires

En complément de la vaccination ou de la prise de traitements homéopathiques, il est important de booster les défenses immunitaires de l’organisme. En effet, un système immunitaire moins performant favorise la survenue des virus et ralentit la guérison. Prendre soin de son système immunitaire, c’est limiter le stress, miser sur le bien-être et manger équilibré. Une nourriture saine et diversifiée apportera au corps les nutriments nécessaires à son bon fonctionnement. Que vous soyez malade ou non, ces remèdes naturels peuvent aider à stimuler vos défenses naturelles :

  • Les vitamines : les vitamines C et D sont essentielles pour aider l’organisme à se défendre et à récupérer plus vite. En effet, elles incitent le système immunitaire à fabriquer davantage de lymphocytes T qui attaquent et détruisent les agents pathogènes ;
  • La gelée royale : concentré d’oligo-éléments, de vitamines et d’acides aminés, la gelée royale est un produit phare de l’apithérapie (se soigner avec les produits de la ruche). Elle est connue pour ses propriétés sur le système immunitaire, pour redonner de l’énergie et pour tenir le virus de la grippe à distance. Vitamines et gelée royale sont souvent utilisées en nutrithérapie (médecine qui consiste à apporter au corps la totalité des nutriments adéquats pour qu’il puisse fonctionner de façon optimale) et peuvent être prises sous forme de compléments alimentaires.
  • Les probiotiques : ces suppléments alimentaires ont des effets bénéfiques sur la flore intestinale et le système immunitaire. Constitués de micro-organismes utiles, ils n’ont pas pour but de guérir la maladie virale mais de diminuer la durée et la sévérité des symptômes du syndrome grippal.

Des produits innovants à l’étude

Certains produits innovants, présentés comme efficaces pour se protéger contre les différents virus de la grippe, sont en cours d’étude. Le spray nasal aux anticorps de lama, par exemple, est une solution qui pourrait combattre une soixantaine de souches du virus de la grippe. Il n’est pas encore disponible sur le marché. Rappelons que le nez est souvent la cible des infections dont le virus Influenza. De plus, les muqueuses nasales possèdent des défenses naturelles qui peuvent être vulnérables aux agressions liées aux virus. L’utilisation d’un spray pour le nez permet de maintenir l’hydratation et d’installer un « film protecteur ».

Se remettre d’une grippe

La grippe saisonnière est souvent éprouvante et, selon l’intensité des symptômes, empêche le malade de continuer ses activités. Mais combien de temps dure une grippe saisonnière ? Chez des sujets non fragilisés, le rétablissement est complet après 1 à 2 semaines. Si les symptômes de la grippe persistent ou que d’autres apparaissent, n’hésitez pas à consulter votre médecin.

Même si le virus a été détruit, la fatigue peut durer plusieurs semaines. Le manque de tonus et de force, parfois accompagné de courbatures, se fait sentir. Le repos est indispensable pour que l’organisme reconstruise ses défenses après le passage du virus. Un arrêt de 5 jours est en général suffisant. Pensez également à boire beaucoup d’eau et des tisanes pour éliminer les toxines.

Enfin, les compléments alimentaires à base de produits de la ruche (gelée royale, miel de thym ou de tilleul) ou la phytothérapie (échinacée, sureau noir, andrographis…) peuvent donner un petit coup de pouce à votre organisme. Demandez toujours conseil à un médecin avant toute tentative d’automédication.