L’électrothérapie consiste à employer de l’électricité dans un but thérapeutique. Également appelée TENS (Transcutaneous Electrical Nerve Stimulation) ou neurostimulation électrique transcutanée, l’électrothérapie délivre un micro-courant pour traiter la douleur, stimuler ou renforcer un muscle. Encore peu connue, cette pratique est pourtant facile d’accès et d’utilisation. En effet, une large gamme d’appareils d’électrothérapie est aujourd’hui accessible au grand public, permettant d’utiliser l’électrothérapie chez soi pour profiter de ses bienfaits.

Présentation de l’électrothérapie

L’utilisation de l’électricité dans un but thérapeutique s’est d’abord répandue en Angleterre à la fin du XVIIIème siècle avant d’être étudiée plus en profondeur par Guillaume-Benjamin Duchenne, médecin neurologue français. Au fil des ans, les techniques se perfectionnent et l’électrothérapie se répand notamment aux États-Unis et en Allemagne pour le traitement de la douleur. Aujourd’hui, son utilisation se développe de plus en plus en France, où la plupart des thérapies d’électrostimulation sont remboursées par la sécurité sociale.

Principales indications de l’électrothérapie

L’utilisation de l’électrothérapie s’est en grande partie généralisée pour soulager la douleur. L’objectif principal du TENS n’est pas tant de traiter la pathologie mais d’envoyer des informations nerveuses qui « court-circuitent » les messages douloureux et les empêchent d’atteindre le cerveau. Les micro-courants bloquent le signal de la douleur et stimulent la production d’endorphines, des analgésiques produits naturellement par notre corps. L’électrothérapie montre notamment de bons résultats dans le soulagement des douleurs chroniques et associées à un problème musculo-squelettique comme la tendinite ou l’arthrose. En 2009, la Haute Autorité de Santé (HAS) estime que « la neurostimulation par TENS peut être proposée en alternative ou en complément à un traitement médicamenteux des douleurs chroniques ».

L’électrothérapie est également indiquée dans le cadre d’une rééducation fonctionnelle pour le renforcement musculaire : on utilise alors le courant NMES ou Stimulation électrique neuromusculaire. De nombreux sportifs de haut niveau ont d’ailleurs recours au à l’électrothérapie pour améliorer la mobilité, la force et le recrutement musculaires (capacité du cerveau à produire un influx nerveux afin de permettre la contraction d’un muscle) et diminuer les tensions au niveau des muscles. L’électrothérapie peut également être intéressante au moment de la récupération pour assouplir des cicatrices fibreuses musculaires, articulaires ou tendineuses, en complément des cours de kiné.

Fonctionnement de l’électrothérapie

L’électrothérapie est une technique non invasive et sans danger car elle utilise un courant électrique basse fréquence (le plus souvent entre 20 et 100 Hz). Le courant circule alors entre 2 plaques, qui jouent le rôle d’électrodes, et est conduit par la peau à destination de 2 types de tissus : soit les muscles (fibres musculaires) à des fins de réhabilitation, soit les nerfs (fibres nerveuses) pour un effet antidouleur. Certains appareils d’électrothérapie délivrent également un courant de moyenne fréquence qui permettent une pénétration électrique transcutanée beaucoup plus grande mais qui doivent être utilisés avec davantage de précautions. D’une manière générale, la méthode TENS participe au bon fonctionnement des muscles et des articulations en stimulant les cellules et en engendrant des contractions musculaires qui relancent la circulation sanguine.

Contre-indications de cette thérapie

Si l’électrothérapie peut être utilisée depuis chez soi, elle ne doit pas se faire sans avis médical. En effet, la méthode TENS présente certaines contre-indications. Elle ne doit pas être utilisée chez les personnes équipées de dispositifs électroniques (pacemakers et défibrillateurs intracardiaques) ou les personnes souffrant d’épilepsie. De plus, il est nécessaire de respecter certains conseils d’utilisation concernant notamment l’emplacement des électrodes. Il est toujours recommandé de demander l’avis d’un professionnel de santé.

Utiliser l’électrothérapie chez soi

L’électrothérapie peut aujourd’hui être utilisée chez soi grâce à différents appareils d’électrostimulation appelés électro-stimulateurs. Ils permettent généralement de régler la largeur d’impulsion (profondeur de la stimulation), la fréquence et l’intensité (la charge de travail) de la stimulation. Ces électro-stimulateurs peuvent fonctionner sur batterie et/ou sur secteur ou encore prendre la forme d’un patch d’électrothérapie.

Les électo-stimulateurs à brancher sur secteur

Certains appareils nécessitent d’être branchés sur secteur pour pouvoir fonctionner. Ils peuvent donc être utilisés alors même qu’ils sont en charge. Mais ce type d’alimentation est le plus souvent réservé aux professionnels. S’ils assurent une utilisation pendant plusieurs heures, les électro-stimulateurs sur secteur sont loin d’être pratiques et offrent peu de mobilité. Heureusement, il existe aujourd’hui d’autres solutions que ces électro-stimulateurs tels que les patchs d’électrothérapie.

Le patch d’électrothérapie Urgo

Les laboratoires Urgo ont créé une solution efficace pour soulager et apaiser les douleurs récurrentes ou ponctuelles : URGO Patch d’électrothérapie. Grâce à l’électrostimulation, ce patch est bénéfique en cas de douleurs musculaires (lumbago, maux de dos), de douleurs articulaires, de sciatiques et de douleurs tendineuses traumatiques. Il constitue notamment une solution multi-douleurs intéressante pour les personnes de plus de 16 ans à la recherche d’une alternative aux traitements médicamenteux (après avis médical).

Simple d’utilisation et prêt à l’emploi, URGO Patch d’électrothérapie est préprogrammé. Il ne vous restera plus qu’à le placer sur la ou les zones douloureuses et à mettre en marche l’appareil. Par ailleurs, vous avez la possibilité de régler l’intensité de l’électrothérapie afin d’optimiser le confort d’utilisation. Il suffit alors d’appuyer sur le bouton « + » pour démarrer la stimulation et d’augmenter progressivement l’intensité jusqu’à trouver celle qui vous convient. L’arrêt du patch est automatique après 20 minutes. Le confort est augmenté par son support doux dont la souplesse facilite sa pose sur vos zones douloureuses.

Patch d'électrothérapie URGO

Patch d’électrothérapie URGO

Contrairement aux électro-stimulateurs à brancher sur secteur, URGO Patch d’électrothérapie offre une grande liberté de mouvement. Vous pourrez l’utiliser à la maison mais également lors de vos déplacements (au travail, à la salle de sport…) en cas de douleurs. URGO Patch d’électrothérapie est réutilisable jusqu’à 60 fois ! Selon le type de douleur et la taille de la zone à traiter, 1 à 2 applications par jour seront nécessaires.

Autre avantage d’URGO Patch d’électrothérapie : son coût. Les électro-stimulateurs classiques sont généralement plus chers à l’achat qu’un patch d’électrothérapie. Vous trouverez d’ailleurs la solution Urgo patch électrothérapie pas cher dans notre e-pharmacie, au meilleur prix. La boîte se compose d’un électro-stimulateur sans fil, de 3 recharges de gel adhésif (environ 20 utilisations par gel) et d’une pile lithium CR2032 (environ 7h d’utilisation). Vous pourrez ensuite remplacer les recharges de gel adhésif par de nouvelles. Le gel utilisé apporte un meilleur confort de stimulation en diminuant les sensations désagréables, augmente la longévité des électrodes et optimise l’efficacité des stimulations.

Enfin, URGO Patch d’électrothérapie est une solution non médicamenteuse. Du fait de l’électrostimulation, seules des rougeurs sans gravité peuvent apparaître lors de l’utilisation ou après le traitement. Avant toute première utilisation, référez-vous à la notice d’Urgo patch électrothérapie pour connaître les contre-indications et les précautions d’emploi.